Energie Française | chaudière à fioul

La chaudière à fioul : quel impact sur l’environnement ?

À l’ère de la transition énergétique, il est naturel de se demander si vos installations sont compatibles avec le contrat “vert”. Au fil de ce petit guide, découvrez l’impact d’une chaudière à fioul sur l’environnement et les perspectives de son utilisation dans les années à venir.

Energie Française | chaudière à fioul

Le fioul : une énergie polluante

Les chaudières à fioul traditionnelles ne sont plus très prisées. Et pour cause : l’interdiction de ces dispositifs a été annoncée pour 2022.

Il faut savoir que ce combustible est extrêmement polluant. Tiré du pétrole, il fait partie des sources d’énergie placées dans le viseur des organismes écologiques depuis plusieurs années. On incrimine notamment son rejet de gaz à effets de serre, l’une des principales raisons du dérèglement climatique.

Abandonner le fioul au sein des foyers français n’est pas simple pour autant. En effet, des millions de personnes l’utilisent encore pour leur système de chauffage. La chaudière à fioul n’attire pas les acheteurs, mais la transition vers une alternative plus écologique s’opère petit à petit.

Certains se demandent peut-être si la chaudière à fioul à condensation échappe à la règle. En effet, elle a globalement une meilleure réputation au cœur du débat écologique. Qu’en est-il ?

Economisez dès maintenant !

Recevez jusqu’à 75% de subvention pour votre Pompe à Chaleur !

La chaudière à fioul à condensation : sera-t-elle aussi interdite ?

La chaudière à fioul à condensation a marqué une certaine évolution dans l’utilisation de ces machines. Contrairement aux modèles traditionnels, elle se veut plus économe sur le plan énergétique puisqu’elle est moins exigeante en fioul. Aussi, elle dégage toujours mais moins de gaz nocifs (dioxyde de carbone, oxyde de soufre, azote) pour l’environnement.

Son système de récupération explique ce progrès. Elle exploite l’énergie du combustible évidemment, mais aussi celui de la vapeur produite au cours de la combustion.

Cela veut-il dire que cette variante va échapper aux directives gouvernementales ? Il semblerait que non. L’installation de nouvelles chaudières à fioul sera frappée d’interdiction, même pour ce modèle plus respectueux de l’environnement.


Mais alors, pour quels appareils doit-on opter désormais ? Quelles sont les énergies privilégiées ?

À NOTER

La prohibition des installations pour les chaudières à fioul devait normalement prendre effet le 1er janvier 2022. Toutefois, le délai a été repoussé. Nous vous invitons donc à vérifier régulièrement l’évolution de la situation. Dans tous les cas, Énergies Françaises vous déconseille de faire des projets concrets impliquant le fioul. D’abord parce que l’interdiction est imminente malgré le report. Ensuite parce que dans tous les cas, c’est incompatible avec les perspectives écologiques actuelles.

Energie Française | chaudière à fioul
Energie Française | chaudière à fioul

Chaudières à fioul : peut-on encore les utiliser ?

Malgré les primes accordées aux propriétaires pour faciliter la transition énergétique, certains ne sont pas encore prêts à abandonner leur chaudière à fioul.

Il faut savoir qu’à ce stade, il ne s’agit pas d’interdire absolument ce combustible, pas davantage que les appareils déjà installés. C’est la mise en place de chaudières neuves qui deviendra bientôt impossible.

Pour autant, il n’y a pas que le cadre légal à prendre en compte. Chacun peut faire un pas vers la transition écologique, en optant dès maintenant pour des dispositifs ou des énergies plus propres.

Le biofioul : une alternative écologique au fioul traditionnel ?

Une solution consisterait alors à utiliser du biofioul, face auquel certains experts se montrent optimistes. Il est composé de biocarburants, contenant notamment de l’ester de colza.

Ce combustible est respectueux de l’environnement. Mais il ne suffit pas de changer sa commande auprès du fournisseur. Certains paramètres doivent être pris en compte :

  • Le brûleur de la chaudière doit être changé selon le type de fioul utilisé. Le biofioul F30, justement, compte 30% de colza dans sa composition. Une chaudière traditionnelle ne peut pas en assurer la combustion. En revanche, le biofioul F10 se prête sans problème à une transition, sans devoir changer l’installation ou l’une de ses parties.

  • Si vous utilisez le biofioul pour alimenter votre chaudière alors qu’elle consommait du fioul classique par le passé, il est important de procéder à un nettoyage intensif ; sans quoi les performances pourraient vraiment baisser.

  • Énergies Françaises tient à vous préciser que le biofioul est plus cher que le fioul classique.

Si vous préférez changer de machine, vous pouvez vous tourner vers des alternatives résolument plus modernes, économes et écologiques. Voici quelques exemples :

  • La pompe à chaleur air/eau, qui contribue d’une part au chauffage de la maison et d’autre part à faire augmenter la température des eaux sanitaires.

  • La chaudière à gaz à condensation.

  • La chaudière à bois. Attention : cette option n’est pas forcément la plus pratique. Elle demande une vraie organisation pour alimenter la machine et en assurer un entretien régulier.

Energie Française | chaudière à fioul
Energie Française | chaudière à fioul

La chaudière à fioul : notre bilan

En somme, la chaudière à fioul telle que les générations précédentes l’ont connue est vouée à disparaître petit à petit. Les gaz qu’elle laisse s’échapper ne sont plus compatibles avec les objectifs fixés dans le cadre de la transition énergétique. Seul le biofioul laisse imaginer une survivance de ce combustible, mais sa consommation peut peser dans le budget.

De nombreux Français préfèrent désormais porter leur choix sur des installations plus modernes, comme la pompe à chaleur.